Roses Équatoriennes Préservées

Actuellement, environ quinze entreprises situées à Quito se consacrent à la production de roses préservées et parviennent à en exporter environ 20 millions de dollars par an.

Leur production résulte de la sélection des meilleures roses fraîches, puis elles passent par des méthodes de cire et de glycérine pour assurer leur durabilité. Ce processus génère une fleur qui restera en parfait état pendant plus d’un an.

De nos jours, face à la croissance de la demande dans ce secteur, le principal défi pour l’Équateur est d’augmenter son offre et de surmonter certaines barrières commerciales et culturelles.

L’un des défis pour étendre ce marché est le transport international, qui a des tarifs de plus en plus élevés. Cela est dû au fait que la balance commerciale du pays est beaucoup plus petite en ce qui concerne les importations en raison du protectionnisme.

D’autre part, les producteurs de roses fraîches craignent que les roses préservées ne leur enlèvent une part de marché, car ils pensent qu’elles peuvent être remplacées en raison de leur plus longue durée de vie. Cependant, il s’agit d’une idée fausse, car les roses préservées sont un produit totalement différent, subissant des processus différents, beaucoup plus exclusifs et avec des prix jusqu’à vingt fois plus élevés que les roses normales.

De plus en plus de fermes ajoutent l’option de roses préservées à leur offre afin d’obtenir une rentabilité accrue en proposant d’autres produits en dehors des traditionnels.